Pancaki oishii des

Bonne nouvelle, nous avons survécu à la nuit! En restant roulé en boule, chacun sous sa couette, et ne sortant que pour rallumer le chauffage (et 1 pause pipi), ça va.

Soyons raisonnables, ce n’est pas non plus la canicule! +4°C dans les toilettes ce matin…

Les filles nous attendent avec impatience, car nous avons promis des pancakes pour ce matin, pour les manger bien sûr, mais aussi pour les faire!

Et là, la barrière de la langue… parce que le grand machin, il ne parle pas du tout japonais (non, savoir commander les bières, ça ne compte pas dans cette situation) et la petite ne parle ni anglais ni français… Mais ils s’en sortent plutôt bien, et tout le monde se régale! (“oishii”, ça veut dire que c’est bon) Nous partageons les pancakes avec toute la famille. La maman nous a préparé des onigiris, et des machin-bidules bien bons (que je ne me rappelle pas ce que c’était exactement mais c’était super bon).

Ensuite, nous prenons la voiture direction Takayama… enfin, après avoir gratté le pare-brise. Surprise, il ne pleut pas, il ne neige pas, il nous faut même sortir les lunettes de soleil!

A Takayama, nous faisons un tour dans la vieille ville. Le temps de faire 2 rues et 2 boutiques de souvenirs et il est déjà l’heure de manger! Nous allons donc dans le restaurant à barbecue où nous avions mangé lorsque nous étions venus à 10. Clairement, on a bien (trop?) mangé!

Nous partons nous promener vers le chateau… enfin les ruines du chateau… enfin ce qu’il reste des ruines du chateau. Mais contrairement à Ueda, la balade est un peu plus longue, un peu plus physique, et le paysage en haut est magnifique. C’est par ici que Mim’ et Lili avaient vu le bichoulier. Des panneaux nous mettent en garde sur la présence d’ours, mais ils doivent dormir, nous ne les avons pas vu.

Petite pause café, puis nous continuons à nous balader en ville.

Nous reprenons la voiture pour aller faire quelques courses pour le petit-déjeuner de demain matin.

Puis nous revoilà en ville à la recherche d’un bar, histoire de prendre l’apéro… mais, comme déjà vécu les jours précédents, il n’y a pas grand chose d’ouvert.

Nous trouvons, par hasard, le Cha-mame Café. Ce n’est pas très grand, mais il a le mérite d’être ouvert. L’apéro, puis le repas, nous passons un très bon moment.

Retour à la maison vers 21H30 où les filles nous attendaient pour nous souhaiter bonne nuit avant d’aller au lit. Pour le coup, nous n’avons pas vu les nouveaux arrivants.

Bonne nuit tout le monde, on allume le chauffage dans la chambre, on raconte la journée dans le blog et on se roule en boule sous sa couette!

Leave a Reply

Your email address will not be published.